On appelle figures de style (ou de rhétorique) les procédés d’expression par lesquels un auteur cherche à attirer l’attention séduire, émouvoir ou convaincre ses lecteurs.

Figures fondées sur l'insistance ou l'implification

Nom de la figure Explication Exemple
ANAPHORE Répétition d'un mot ou d'un groupe de mots au début de plusieurs propositions, vers ou phrases qui se suivent «Là est tout le bien que mon esprit désire, Là est le repos où tout le monde aspire Là est l’amour, là le plaisir encore. » (Du Bellay)
PARALLELISME Répétition d'une même structure syntaxique, d’une même construction grammaticale dans deux groupes de mots « Votre mère si tendre et votre aïeul si doux. » (Victor Hugo)
POLYPTOTE Utilisation de plusieurs variantes flexionnelles du même mot Oui, je la haïssais (...) je l'ai haï (...) Roi des rois, la seule excuse de ce surnom est qu'il justifie la haine de la haine" (J. Giraudoux, Electre, II, 8)
HYPERBOLE Exagération. L’expression dit plus que le réel. Je meurs de faim. / Mes parents vont me tuer. / Etre mort de honte Le nez dans le monologue de Cyrano : « C’est un roc, un pic »
ENUMERATION / ACCUMULATION Succession de mots de même nature grammaticale et de sens proche / longue énumération qui crée un effet d’amplification «Je m'en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus étourdissante, la plus inouïe, la plus singulière, la plus extraordinaire, la plus incroyable, la plus imprévue, la plus grande, la plus petite, la plus rare, la plus commune, la plus éclatante, la plus secrète jusqu'aujourd'hui, la plus brillante, la plus digne d'envie... » (Lettre de Madame de Sévigné)
GRADATION Succession de termes d'intensité croissante (gradation ascendante la plus fréquente) ou décroissante (gradation descendante beaucoup plus rare) « C'en est fait ; je n'en puis plus ; je me meurs ; je suis mort ; je suis enterré. » (L'Avare de Molière) Mme de Cambremer serait ravie (…), heureuse (…), contente.» (Marcel Proust)

 

Figures fondées sur l'opposition

ANTITHÈSE Deux termes de sens contraire à l'intérieur d'un même énoncé. « Je vis, je meurs ; je me brûle et je me noie. » (Louise Labé)
OXYMORE Rapprochement de deux mots de sens opposé placés côte à côte. Une belle horreur Le soleil noir de la mélancolie » (Gérard de Nerval)
CHIASME (du grec khiasmos = croisement) Fait de placer en ordre inverse les segments de deux groupes de mots syntaxiquement identiques. Termes disposés en AB / BA « Vous êtes aujourd’hui ce qu’autrefois je fus.» (Corneille, Le Cid)
ANTIPHRASE Mot (ou phrase) utilisé dans le sens contraire de son sens habituel. On exprime le contraire de ce que l'on veut signifier. L’ironie repose entre autres sur le recours à l’antiphrase. Bravo, c’est du joli ! « Rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées » (Voltaire)

 

Figures fondées sur l'analogie et de substitution

لمواصلة هذا الملخص، قم بالتسجيل بالمجان في كيزاكو

النسخة المجانية لكيزاكو:
  • ملخصات الدروس غير محدودة
  • فيديو مجاني في كل درس
  • تمرين مصحح مجاني
  • اختبار تفاعلي
إنشاء حساب مجاني

Ma b9a walou lBAC : -30% sur les offres premium ! #NJIBOUHA