En discutant, on remarque que le message envoyé dépend essentiellement de la situation d’énonciation et principalement du récepteur. Nada et Salim discutaient ensemble les différentes situations d’énonciation…. Un énoncé est un message (écrit ou oral) produit par un émetteur pour un destinataire. Cet émetteur appelé aussi l’énonciateur, ou encore locuteur, accomplit un acte : l’énonciation.

La situation d’énonciation

  1. C’est la situation dans laquelle est produit un énoncé : qui parle ? A qui ? Quand ? Où ?
  2. Pour comprendre cette situation, il faut se demander :

qui parle à qui, quand et où, pour dire quoi et avec quelle intention 1 2 3 4 5 6 1.

 

ما يجب معرفته

Les deux types d’énoncé :

  • Les énoncés ancrés dans la situation d’énonciation :

ils sont fortement liés au moment de l’énonciation. Le mot « ancré » exprime la force de ce lien (une ancre fixe un bateau en un point précis). C’est un énoncé dans lequel celui qui parle s’implique.

On observe le temps des verbes : le présent est utilisé pour exprimer ce qui correspond au moment de l’énonciation. C’est pourquoi on appelle ce présent le présent d’énonciation. Il sert de repère temporel. Les autres temps se choisissent par rapport à ce moment de l’énonciation.

EX : A bord du Santiago, le 18 mai 1799. Pendant huit jours le capitaine nous a maltraités. Aujourd’hui nous prenons La fuite. Demain nous serons libres.

  • Certains mots sont caractéristiques de ce type d’énoncé :

les pronoms de première personne qui désignent ou renvoient à l’émetteur.

Les pronoms de deuxième personne qui désignent ou renvoient au récepteur.

Les déïctiques (du Grec deiktikos : qui désigne) qui renvoient à la situation d’énonciation Et qui ne peuvent être compris que lorsque l’on connaît cette dernière : ce, cette, ici, hier, aujourd’hui, demain…

 

Exemples d’énoncés ancrés : dialogue de théâtre, lettre, article de presse…

  • Les énoncés coupés de la situation d’énonciation :

Ce sont principalement des récits au passé et à la troisième personne : une distance est établie entre ce qui est ra- conté et le présent de celui qui raconte. C’est pour cette raison que l’on dit que de tels énoncés sont coupés de la situation d’énonciation

Le point de repère se situe dans le passé. Les temps verbaux montrent l’organisation des événements par rapport à ce moment de repère situé dans le passé.

EX : En l ‘an 1799, le capitaine Amassa Delano entra dans le port de Santa-Maria.

Les repères spatio-temporels ne sont pas des déictiques. Repères temporels : avant le point de référence (la veille, l’année précédente…) pendant (cette année-là, ce jour-là, un jour…) après (l’année suivante, le lendemain, deux mois plus tard…)

Exemples d’énoncés coupés : romans, textes documentaires, textes historiques…

Conclusion

L'énonciation permet d'étudier l'utilisation de la langue (le français, dans notre cas) dans des situations concrètes d'utilisation comme une conversation, une lettre, un discours ou tout simplement un texte. Plus précisément, l'énonciation est l'acte de production d'un énoncé. Un énoncé est généralement une phrase produite à l'oral ou à l'écrit par une personne que l'on appelle le destinateur (c'est donc celui qui parle ou qui écrit). Cet énoncé s'adresse à quelqu'un que l'on appelle le destinataire. La production d'un énoncé par un destinateur s'adressant à un destinataire se déroule dans une situation de communication