Partie 2 : L’intervention de l’État

Les instruments de l’intervention étatique

La politique économique

                                                                                                            Image éditée

Ces dernières années, on a assisté à une revalorisation majeure du rôle que l'État est censé jouer dans une économie moderne. Les événements mondiaux ont rendu cette reconsidération nécessaire. La crise pandémique de Covid-19 prouve l’importance de l’intervention étatique dans la société afin de contrer les déséquilibres économiques et sociaux produits par la pandémie. 

Pour nous les économistes, il est nécessaire qu’on développe en profondeur des connaissances solides afin de comprendre le rôle de l’État dans l’économie. Pour cela on pose les questions suivantes : Qu’est-ce que l’intervention étatique ? Quelles fonctions l’État peut adopter ? Qu’est-ce que la politique économique ?

Notion de politique économique

La régulation par l’État, appelée aussi intervention de l’État, est une position de politique économique favorisant l'intervention de l'État dans le processus de marché afin de corriger ses défaillances et de promouvoir le bien-être général de la population.

L'intervention étatique peut viser divers objectifs, tels que la promotion de la croissance économique, l'augmentation de l'emploi, l'augmentation du salaire minimum, l'augmentation ou la réduction des prix, la promotion de l'égalité des revenus, la gestion de la masse monétaire et des taux d'intérêt ou la correction des défaillances du marché. 

De l’État gendarme à l’État providence

Sur le plan sociologique, l’État est un territoire délimité par des frontières et régi par des lois qui lui sont propres.

Sur le plan juridique,   « l'État peut être considéré comme l'ensemble des pouvoirs d'autorité et de contrainte collective que la nation possède sur les citoyens et les individus en vue de faire prévaloir ce qu'on appelle l'intérêt général, et avec une nuance éthique le bien public ou le bien commun » (Georges Burdeau, 1950)

Sur le plan économique, on distingue entre l’État gendarme et l’État providence :

Remarque 

Les trois fonctions de l’État-providence sont appelées « les fonctions de Musgrave », en référence à l’économiste américain d’origine allemande Richard Musgrave.

تعريف

Premièrement, on définit le terme « politique » : Une politique est un ensemble d'idées ou de mesures qui servent de base à la prise de décisions, notamment en politique, en économie ou dans la gestion d’entreprise.

La politique économique :

La politique économique désigne un ensemble de décisions prises par les pouvoirs publics (le gouvernement) afin d’atteindre, grâce à l’utilisation de divers instruments, certains objectifs concernant la situation économique.  

حيلة

Parmi les exemples de politiques économiques figurent les décisions prises en matière de dépenses publiques et de fiscalité, de redistribution des revenus et d'offre de monnaie.

Types de la politique économique

La politique économique peut être destinée à résoudre des problèmes conjoncturels ou structurels. Pour cela, on distingue la politique économique conjoncturelle et la politique économique structurelle :

La politique économique conjoncturelle : 

A pour objectif de modifier les fluctuations de l’activité économique à court et à moyen terme afin de stabiliser l’économie de différents déséquilibres (chômage, inflation, équilibre extérieur, croissance économique.). Autrement dit, elle ne modifie pas en profondeur les règles de fonctionnement de l’économie.

La politique économique structurelle : 

À contrario de la politique conjoncturelle, la politique structurelle porte sur les composantes fondamentales du système économique qui sont plus longues à mettre en œuvre mais agissent durablement sur les équilibres à long terme (politique industrielle, politique agricole, la politique énergitique…).

Remarque : 

Le terme « conjoncture » désigne l’ensemble de circonstances à court terme d’une économie. Elle met en évidence les différentes phases des cycles économiques (expansion, récession, reprise économique).

Concernant le terme « structure », il décrit la façon dont les composantes d’un système sont organisées entre eux. Un phénomène est dit structurel s’il inhérent au mode d’organisation d’un système, d’une économie (ex : chômage structurel, déficit structurel…).

Les objectifs de la politique économique conjoncturelle : Le carré magique de Kaldor

تعريف

Le carré magique de Kaldor est une représentation graphique imaginée par l’économiste britannique Nicholas Kaldor, résumant la situation conjoncturelle d’un pays à partir de quatre indicateurs :

  • La croissance économique : évaluée par le taux de croissance du PIB.
  • La situation de l’emploi : mesurée par le taux de chômage de la population active.
  • La stabilité des prix : mesurée par le taux d’inflation.
  • L’équilibre des comptes extérieurs : mesuré par le solde de la balance des paiements en pourcentage du PIB. [/kezakoo]
Élaboration et interprétation

On gradue les axes de manière à montrer que plus on évolue vers l’intérieur du carré, plus les indicateurs se détériorent (moins les résultats sont bons). On illustre ci-après le modèle graphique du carré magique :

Les axes relatifs à la croissance du PIB et au taux des échanges extérieurs par rapport au PIB évoluent positivement dans le sens croissant à partir du centre du carré. Par contre, les axes  représentant le taux de chômage et le taux d’inflation évoluent positivement dans le sens décroissant du centre du carré.

Les limites du carré magique

L’incompatibilité des objectifs : Ce carré est réputé magique car l'expérience prouve qu'il est difficile, voire impossible, d'atteindre simultanément les quatre objectifs (l’idéal économique). La croissance s'obtient parfois au détriment de l'équilibre extérieur, le plein emploi aux dépens de la stabilité des prix. C'est la raison pour laquelle certains objectifs sont privilégiés au détriment d'autres. 

Exemple : Hausse de revenus → Hausse du pouvoir d’achat (la demande globale) → Stimulation de la croissance économique et donc la création d’emploi → Cela risque d’occasionner une hausse des prix (inflation).

Il n’y a pas que les quatre objectifs susmentionnés à atteindre : Ces objectifs peuvent cacher des problèmes tels que l’inégalité de répartition de richesses, la dette publique.

ما يجب معرفته

 

Conclusion

L’État a le rôle de réguler l’économie et veiller au bon fonctionnement des mécanismes de l’économie du marché. Le rôle de l'État dans le 18ème et le 19ème siècle était limité au maintien de l'ordre public et la réalisation des fonctions régaliennes. Avec la crise de 1929, l’autorégulation du marché n’a pas eu lieu car l’offre ne créait pas sa propre demande comme le prétendaient les classiques en l’occurrence J.B. SAY et qu’une crise de surproduction n’était pas impossible. En effet, le rôle de l'État dans l'économie était élargi en prenant en compte les fonctions de Musgrave (stabilité économique, allocation des ressources et redistribution de revenus). De ces nouveaux rôle naissait les politiques économiques qui désigne l'intervention de l'État dans le processus de marché afin de corriger ses défaillances et de promouvoir le bien-être général de la population. Ces politiques peuvent être adressées pour corriger des problèmes conjoncturels ou structurels.

Le carré magique de Kaldor a été mis en place dans la période postkeynésienne dans le but de présenter graphiquement la situation macroéconomique d’un pays et de permettre de faire des comparaissions inter-pays. Ce carré magique facilite plus ou moins la mise en place des politiques économiques conjoncturelles. Toutefois, cette conception graphique affiche certaines limites liées à l’insuffisance d’indicateurs permettant une prise de décision biaisée.

 

لمواصلة هذا الملخص، قم بالتسجيل بالمجان في كيزاكو

النسخة المجانية لكيزاكو:
  • ملخصات الدروس غير محدودة
  • فيديو مجاني في كل درس
  • تمرين مصحح مجاني
  • اختبار تفاعلي
إنشاء حساب مجاني